Le meilleur déchet c'est celui qui n'existe pas !

On a beau se faire des nœuds au cerveau pour savoir quel emballage va dans quelle poubelle, les déchets sont toujours là et le recyclage implique forcément des coûts et une certaine pollution. D'où l’essor du mouvement Zéro déchet. Concrètement, quand on est novice on peut avoir la meilleure
des volontés, on ne sait pas toujours par où commencer. Le plus simple est de commencer par éliminer tout ce qui est à usage unique. Prenons les pailles, c'est une véritable catastrophe écologique. D'autant plus que si réellement la paille c'est ton grand kiff pour avoir l'air précieux en sirotant ton cocktail, il en existe en verre, en métal, en bambou et même en pâtes (oui genre spaghetti mais avec un trou, comme ça tu te fais un plat de pâtes-mojito après l'apéro) !


Le plastique de façon générale est une matière très nocive, à éliminer également autant que possible. Il suffit pour ça d'être un peu prévoyant et de se forger quelques habitudes simples : toujours sortir avec sa
gourde et un petit sac de courses en tissu réutilisable qu'on fourre dans une poche ou sa voiture. Enfin, les contenants sont souvent le nerf de la guerre. Évitez comme la peste tous les emballages qui osent croiser votre route. Même les supermarchés ont aujourd'hui des rayons de vente en vrac. Il suffit de
prévoir quelques bocaux ou petits sacs en tissu et le tour est joué. En plus, ces produits sont généralement moins chers.

Pensez à prendre vos tupperwares avec vous dans les petits commerces (boulangerie, boucherie, etc.), les commerçants sont généralement contents de voir ce genre d'initiative, certains réduisent même leurs prix de quelques centimes puisque ça leur permet de faire des économies sur les emballages ! C'est tout bénèf' pour tout le monde !